Oz

Oz.

 

Vers 22h30, je me suis levée. J’ai pris Fly qui c’était endormi à mes côtés dans mon lit. Sans le réveillé, je le couvrit d’un mouchoir qui vu ces 10 cm lui servait   d’immense couverture. Je sortis et regarda les alentours. Il fallut un certain temps a mes yeux pour s’habituer à l’obscurité qui régnait au dehors. A chaque petite maison, une lumière brillait aux fenêtres. Dans ce noir de geai qu’était la nuit, cela me fit penser  à de minuscules lucioles.  Je tendis l’oreille et j’entendais le ruisseau d’eau pure couler en passant entre le chêne et la roche. Puis contournant le pays comme une frontière liquide protectrice.

Mes yeux s’étaient adaptés  à l’obscurité et je me dirigea vers le ruisseau quand soudain, une lumière étincela entre mes mains. Fly brillait comme la flamme rougeoyante d’une bougie. Les fées ne m’avaient pas encore livré tous leurs secrets…

Minuit sonna au clocher d’une église que jamais auparavant je n’avais aperçu. Une lueur s’éclaira au pied de L’hydromiel. Lys m’attendait.

-As-tu pris la bouteille ? Me demanda-t-elle.

Je me surpris moi-même de voir que je l’avais en main. Je lui tendis alors le récipient. Lys attrapa une branche de l’arbre et l’entailla. Un fin filet blanc sortit de la coupure et bien

Vite la bouteille fut remplie.

Lorsque je repris le flacon, je sentis une douce chaleur dans la paume de mes mains.

- Lys, pourquoi Fly brille-t-il ainsi ?

C’est alors que je me rendit compte que Lys elle-même étincelait.

- Les fées ont le pouvoir de luire quand la nuit est trop noire, qu’elles ont peur ou qu’un changement, quelque chose de nouveau va se produire.

Soudain, je sentis un liquide chaud couler le long de mes poignets. Alors que rien n’aurait pu le prévoir, Fly pleurait en silence. Quand ses larmes transparentes touchèrent le sol un bruit de verre qui se brise se fessait entendre. Là où les perles liquide s’accumulèrent quelque chose sur le sol remuait. Je l’observais et je m’aperçu qu’il s’agissait en fait d’un petit animal, un petit oiseau.

Fly tourna la tête dans sa direction et dit  « Oz » Puis l’oiseau, dans un nuage de fumée blanchâtre, disparu. A sa place un petit objet rond, une pièce jonchait le sol. Lys me dit « ce n’est pas normal. D’habitude cela se passe quand un Procréateur quitte Féria. Fly est-il au courant de son sort ? »

La pièce vola dans les airs et vint s’attacher à mon cou pour former un pendentif.

 - Oz ! Répétât Fly.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×