Pourquoi m'as-tu abandonné?

 

 1

Pourquoi m'as-tu abandonné ?

 

Une jeune fille de seize ans était assise à côté de son amie sur un banc public de Faye une ville de plus ou moins cinq milles habitants. Elle s'appelait Gwenaëlle. Songeuse, elle dit à son amie :

-          Hanna, que penses-tu de moi ?

-          Oula ! Qu'est-ce qui ne vas pas ?

-          Ben ! Cela fait déjà un moment que j'ai déménagé. J'ai quitté Joulu pour Faye il y a huit ans. J'ai l'impression que depuis tout ce temps tout le monde me regarde bizarrement comme ci j'étais différente. Depuis huit ans, on ne m'a pas encore acceptée tel que je suis et ...

-          Tu te sens différente ?

-          Non, je suis comme les autres.

-          Alors pourquoi te poses-tu toutes ces questions ?

-          Je n'en sais rien.

-          Selon moi, tu te tracasses trop et tu n'essayes jamais de parler aux autres à part moi.

-          Tu vois, toi aussi tu me trouves différente.

-          Non, seulement trop mystérieuse. Pourquoi gardes-tu tout pour toi et n'essayes-tu pas de te confier à quelqu'un d'autre ?

-          Ben...

-          Et ce collier que tu gardes toujours sur toi et que tu ne quitte jamais. Voilà une chose mystérieuse qui fait ta personnalité. Au fait que veut-il dire ?

-          Je n'en sais rien mais j'ai l'impression qu'il est très important.

-          Qu'est-ce que c'est ? Dit Hanna en montrant du doigt l'image au centre du médaillon.

-          Une sorte d'oiseau.

-          Hum !

-          Et derrière il y a une inscription en une langue bizarre que je n'aie jamais su traduire. Ajouta Gwenaëlle.

-          Jamais tu ne dois dire jamais. Demain on ira à la bibliothèque et on essayera de le traduire. OK ? Bon la, il commence à pleuvoir, il faudrait rentrer.

Elles se mirent alors à courir pour éviter de se recevoir l'orage qui grondait déjà au-dessus de leur tête. Elles traversaient les rues à vive allure quand soudain quelque chose attira le regard de Gwenaëlle. Elle s'arrête net. Etonnée son amie fit de même.

-          Qu'as-tu vus ? Je ne vais pas rester là sous la pluie, moi.

-          Regarde !

Un petit garçon aux cheveux d'une couleur étrange, presque bleu, était assis tout recroquevillé sur une pierre, la tête cachée dans ses bras.

Gwenaëlle se sentait attirée par ce petit garçon trempé jusqu'aux os.

L'enfant leva les yeux,

-          Pourquoi m'as-tu abandonné ?

-          Pardon ? Répondit Gwen.

Il avait quelque chose dans son regard qui attira Gwenaëlle vers lui. Elle s'accroupit à ces côtés.

-          Je te connais ?

L'enfant qui devait à peine avoir huit ans pleurait à chaudes larmes.

-          Pourquoi m'as-tu abandonné ? répéta-t-il

-          Je suis désolée. Je ne me rappelle pas de toi ?

Il éclata en sanglot.

Ce petit garçon, Gwenaëlle avait l'impression de le connaître depuis toujours, mais d'où ? Elle ne s'en souvenait pas. Elle se releva sans perdre l'enfant du regard.

-          Prend moi avec toi Gwenaëlle !

Un éclair déchira le ciel de sa lumière éclatante.

-          Comment connais-tu mon nom ?

-          Je sais tout de toi ! Rappelle-toi, je t'en prie. Je suis Fly. Ne me laisse pas ici tout seul, j'ai peur, prend moi avec toi.

Fly, ce nom lui disait quelque chose, elle était persuadée de l'avoir déjà entendu.

Un sentiment étrange parcouru son corps. Elle regarda autour d'elle ; Hanna avait disparue.

-          Ne me laisse pas, ne m'abandonne pas encore une fois.

-          Encore une fois ? Répéta Gwen.

Je suis désolé, je ne peux pas rester, je dois rentrer. Tu devrais en faire de même, rentre vite chez toi.

Gwenaëlle se mit à courir rapidement et laissa là le mystérieux garçon qui, la main tendue vers Gwen, hurlait de toute sa petite voix.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site